• L'amour façon Albane

    Chapitre 10 (Pas dans le secret) et Chapitre 11 (Vue d'une mise à l'écart)

    Bonjour à tous! Désolé pour ce retard mais avec la rentrée, la reprise des activitées et tout, c'est un peu compliqué de tenir un blog. J'espère cependant que votre redémarrage s'est bien passé et que ces deux chapitres de L'Amour façon Albane vous plaîra!

    Bonne lecture!

     

    Chapitre 10

    Pas dans le secret

     

    L'amour façon AlbaneJe lui fis comprendre du regard que ce que je voulais lui dire avait beaucoup d’importance. Elle posa donc son portable sur le lit et me fit signe de commencer.

    Albane « Tu étais au courrant de la déception amoureuse de Julian ?

    Kelly-Oui, pourquoi ?

    Albane-Ca paraît naturel ! Et pourquoi, moi, je sais rien ?

    Kelly-Je ne sais pas.

    Albane- C’était avec qui ?

    Kelly-…

    Albane-*énervée* Kelly ! C’était avec qui ?

    Kelly-Julian m’a fait promettre de ne rien dire !

    Albane-Et bien sur, tu ne le dis même pas à ta meilleure amie ! Vive la confiance !

    Kelly-Mais Albane ! Un secret, ça doit rester secret ! Julian ne veut pas que je le dise, alors je ne le dirais pas ! Point final !

    Albane-Pourquoi c’est toujours moi qui ne suis au courrant de rien ! J’en ai marre ! Vous me faîtes jamais confiance !

    Kelly-Crois moi, c’est mieux pour toi et pour Julian que tu ne le saches pas. »

    Sur ces mots, elle se leva, déposa un bisou sur ma joue et partit dehors. J’étais vraiment énervée et je ne voulais pas sortir jouer au foot. J’avais depuis quelques mois l’impression d’être en trop dans l’équipe. D’être celle qui ne devrait pas être là. D’être celle dont personne ne veut. D’être celle à qui on ne pouvait pas faire confiance.

    Je me laissai tomber sur mon lit, rêveuse : si Julian avait eu cette déception récemment, cela voulait sûrement dire que c’était avec une fille de l’école. Sauf si c’était par message. Mais j’optai plus pour la première version. Je fis alors la liste de toutes les filles plutôt mignonnes de l’internat. Mais elle fut courte, ne s’arrêtant qu’à une quinzaine de filles. Mais j’étais vraiment épuisée et m’endormis habillée sans avoir mangé et sans m’en rendre compte 

     

    Chapitre 11

    Vue d’une mise à l’écart

     

    L'amour façon AlbaneLe lendemain, je me réveillai avec le bruit de mon portable qui sonne. Je le regardai : un message de Kelly.

    « Salut Miss Marmotte. Désolée de te réveiller mais faudrait peut être se lever, c’est pas encore les vacances ! On t’attend au self.  »

    Je regardai l’heure :7h50 ! Je sortis de mon lit en vitesse, pris les premiers habits qui me tombèrent sous la main et sautai en dehors de la chambre.

    En descendant, je croise mes amis qui remontaient pour aller préparer leurs affaires.

    Kelly « Désolée, on t’a pas attendu, on s’est fait viré de la table. A tout de suite !

    Albane- C’est pas grave. »

    Je descendis en silence au réfectoire et mangeai en quatrième vitesse pour ne pas être en retard en cours. Une fois mon déjeuné fini, je courus rejoindre les autres. Je n’osai pas leur parler, de peur qu’ils me rejettent.

    Félix me demanda de venir devant la classe pour montrer comment faire un teasing car, à apparemment, je savais bien faire. Je me lançai donc, hésitante, dans cette improvisation totale mais me rendis vite compte que c’était plutôt simple si je ne préoccupais pas de mes amis.

    A la fin du cours, Louis vint me voir.

    Louis « Il était classe ton teasing ! C’est toi qui les fera quand on aura notre émission ! »

    Je ne dis, une fois de plus, rien. A midi, je me mis au bout de la table, en face d’Eliot qui écoutait avec attention chacune des paroles de nos amis auxquelles il répondait avec vivacité et entrain. Mais moi, je n’écoutais pas. Je n’aurais même pas été capable de dire de quoi ils parlaient. Je cherchais juste à me faire oublier. Je ne voulais pas être en trop dans la discussion.

    Eliot « Hein, Albane ?

    Albane-Quoi?

    Eliot-Que Besançon est au sud de Colmar.

    Albane-Ah ! Bah oui ! Bien sur ! Qui est l’idiot qui croit l’inverse ?

    Kévin-Sérieux ? J’ai toujours cru que Besançon était au plus au nord !

    Louis-Tu te coucheras moins bête ce soir !

    Eliot-Ca ne va pas, Albane ?

    Albane-Hmmm…si, si !

    Eliot-Bon…si tu le dis… »

    Eliot n’avait pas l’air satisfait de ma réponse mais n’insista pas, voyant que je ne voulais pas en parler.

    Mais quand on sortit de table, il me barra la route, attendit que tout le monde soit éloigné et me dit.

    Eliot « Sérieusement, Albane : qu’est ce qui ne va pas ?

    Albane-Ne t’inquiète pas pour moi. Je vais bien.

    Eliot-Je vais laisser passer pour cette fois même si je vois que ça ne va pas. Mais promets moi juste de me dire si tu es mal. Tu es ma meilleure amie et je ne supporte pas de te voir comme ça. »

    Je lui promis et l'accompagnai en silence à notre séance d'improvisation à l'antenne.

    « L'amour façon Albane »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :